Un incubateur parti de zéro

Diriger l’OBNL qu’est un incubateur n’est pas une mission de tout repos. Martin Lessard, directeur général du MT Lab, a dû lui-même partir de quasiment zéro pour construire une offre d’incubation… un peu comme les entrepreneurs qu’il aide à créer leur entreprise.

« Ma mère a toujours été incapable de dire ce que je faisais, affirme Martin Lessard. J’ai toujours pris des emplois avec des définitions de tâches peu claires, dont le point commun était de fonder quelque chose. »

Armé d’une maîtrise en multimédia, il a été successivement directeur de compte en agence de marketing (Cossette, BBDO), avant de se spécialiser dans les technologies numériques comme chargé de cours, consultant, formateur, blogueur et chroniqueur techno chez Radio-Canada.

TOUT SEUL, SANS BUREAU

Au début de l’année 2017, Martin Lessard devient directeur général du MT Lab, l’incubateur montréalais d’innovations en tourisme, culture et divertissement. « Je suis le relais entre le monde de l’innovation et celui du tourisme, résume-t-il. Je parle le langage des innovateurs aux experts en tourisme. »

Mais en mars 2017, quand il prend son poste, il est seul et tout est à construire. « Quand on m’a nommé, on m’a dit : c’est ton affaire, make it happen. »

Le défi est simple : construire à partir de rien. « Je ne savais pas de quels postes j’avais besoin, alors je validais au fur et à mesure : maintenant, il me faut quelqu’un aux communications… là, c’est une personne qui se consacre à la gestion de l’espace et de l’accueil… », illustre-t-il.

Quand il lance l’appel à candidatures de la première cohorte du MT Lab, l’incubateur n’a pas encore de locaux. « Les start-up sont entrées dans les locaux alors que la peinture n’était pas sèche ! », sourit-il.

La suite sur LaPresse.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *