Tous les chemins mènent aux TI

Les technologies de l’information accueillent des professionnels issus de tous les domaines, pour peu qu’ils s’intéressent aux problèmes liés au traitement de l’information.

Lorsqu’il s’agit de protéger les systèmes informatiques d’une entreprise, on pourrait s’attendre à voir des maniaques des nouvelles technologies, bardés de diplômes et de certifications en tous genres.

Pourtant, « si tu es un geek, si tu ne vois que l’informatique, tu vas manquer 60 % des menaces », affirme François Daigle, directeur des services professionnels chez Okiok, entreprise de Laval spécialisée en sécurité de l’information.


Le sens des affaires, plus précieux que jamais en temps de crise

Ralentissement économique oblige, les exigences des recruteurs ne se limitent plus seulement aux compétences technologiques des candidats. En 2009, les informaticiens doivent parler le langage des affaires.

La situation de l’emploi en technologies de l’information (TI) n’est plus aussi rose qu’elle l’a déjà été. La crise financière internationale a déjà provoqué des bouleversements dans les entreprises québécoises.