Témoin d’une fraude : Fermer les yeux ou dénoncer un client ?

En entrant dans la vie financière de leurs clients, les conseillers peuvent être témoin d’actes illégaux. Coincé entre la vente et l’éthique, le conseiller doit peser sa réaction. Fermer les yeux, dénoncer le client, parler avec lui ?

1. Évaluer la sévérité des actes
« Dénoncer n’est jamais la première solution », soutient René Villemure, éthicien et fondateur de l’Institut québécois d’éthique appliquée. Le conseiller devrait d’abord mesurer la gravité des faits qu’il a sous les yeux, affirment en choeur les deux experts. Le client demande-t-il des frais de représentation trop élevés, ou tire-t-il ses revenus d’un trafic de drogue ?

Lire la suite de cet article »

Deux frères détecteurs d’occasions

Fatigué de voir sa cabane à sucre cambriolée pendant les périodes creuses, Jean-Guy Laroche demande à son neveu Yan Gagnon, qui étudie en ingénierie, de l’aider à trouver une solution qui mettra fin au manège des intrus.
La difficulté ? Il n’y a pas d’électricité dans cette partie de la forêt des Bois-Francs.

Le jeune homme développe un détecteur de mouvement à piles qui prend des photos. Il installe le tout dans une boîte étanche à l’eau.  » C’était un système très rustique !  » se rappelle Sébastien Gagnon, le frère de l’inventeur.

Lire la suite de cet article »

L’Himalaya en toute sérénité

En juillet dernier, Louis Rousseau et ses compagnons autrichiens ont ouvert une nouvelle voie en style alpin sur le Nanga Parbat pour parvenir au sommet du neuvième plus haut sommet du monde (8125 mètres).
Cet agent en santé publique a également tenté deux fois l’ascension du K2, sans succès. Il serait devenu le premier Québécois à atteindre ce sommet mythique.

Comment vous êtes-vous retrouvé sur les sommets de l’Himalaya?
J’ai sauté une étape… non, disons plusieurs étapes! J’avais commencé à m’intéresser à la montagne, à donner des cours, à développer un réseau d’amis passionnés, puis à voyager pour découvrir de nouveaux horizons. Cela m’a amené à parcourir les Andes et l’Alaska. Puis, j’ai écrit directement à Gerfried Goschl, le chef d’une expédition autrichienne qui se préparait à aller au Broad Peak et au K2, pour fêter les 50 ans de la première ascension autrichienne du Broad Peak.

Lire la suite de cet article »

Un « geek » au milieu des loups

Armé d’un ordinateur et d’une connexion à Internet, Mickaël Brangeon s’est lancé à la poursuite d’un vieux rêve : vivre au milieu des loups. C’est la deuxième fois qu’il s’aventure de la sorte pour passer trois ans sur le territoire de la Baie-James. Il y sera… jusqu’à l’été 2011.

Qu’est-ce qu’un Français comme vous fait en pleine forêt de la Baie-James?
Je veux vivre auprès des loups et au milieu de la nature sauvage. C’est un rêve que j’ai depuis l’âge de 14 ans. Je ne veux pas suivre les loups pour ne pas les déranger, mais j’explore leur territoire en attendant qu’ils viennent voir qui je suis. Ils s’approchent lorsqu’on passe plusieurs semaines sur leur domaine.


Lire la suite de cet article »

Wi-Fi ou câble ?

Le Wi-Fi a des avantages indéniables par rapport au réseau câblé traditionnel. Voici une comparaison entre les deux afin de déterminer lequel répond le mieux à vos besoins.

La Mobilité

« Se déplacer dans l’entreprise et pouvoir travailler simplement en ouvrant l’écran de son portable procure une flexibilité impensable auparavant », constate Robert Laurin, directeur, infrastructures TI et services aux utilisateurs de GFI Solutions.

« Le Wi-Fi permet aux gens de travailler de façon plus bohème qu’avant, c’est-à-dire pas nécessairement près d’un poste de travail, ajoute-t-il. On peut même travailler à l’extérieur des murs de l’entreprise. »

Lire la suite de cet article »

Cinq étapes pour choisir sa solution mobile

Qu’il s’agisse d’équiper ses vendeurs de téléphones intelligents ou de se doter de la téléphonie IP, une entreprise qui choisit un système de télécommunications opte pour une nouvelle façon de communiquer en interne et avec ses partenaires.

Ce choix technologique devrait respecter ces cinq étapes.

1. Analyser les besoins des utilisateurs

Un produit à la mode n’est pas nécessairement utile à votre entreprise. L’utilisation de téléphones intelligents permet à des travailleurs nomades de rester en contact permanent avec l’entreprise. Ils peuvent accéder à distance aux fiches clients, consulter leurs courriels, leur agenda et Internet.

Mais les téléphones intelligents peuvent apporter beaucoup plus. Les exigences des entreprises devraient aller plus loin, croit Michel Martel, président d’Analystik, une entreprise de conseil en nouvelles technologies.

 » Les applications maison vont connaître un bond dans les mois à venir, parce qu’elles répondent aux besoins spécifiques de chaque entreprise  » prévoit-il.

Lire la suite de cet article »

Tous les chemins mènent aux TI

Les technologies de l’information accueillent des professionnels issus de tous les domaines, pour peu qu’ils s’intéressent aux problèmes liés au traitement de l’information.

Lorsqu’il s’agit de protéger les systèmes informatiques d’une entreprise, on pourrait s’attendre à voir des maniaques des nouvelles technologies, bardés de diplômes et de certifications en tous genres.

Pourtant, « si tu es un geek, si tu ne vois que l’informatique, tu vas manquer 60 % des menaces », affirme François Daigle, directeur des services professionnels chez Okiok, entreprise de Laval spécialisée en sécurité de l’information.

Lire la suite de cet article »

Le sens des affaires, plus précieux que jamais en temps de crise

Ralentissement économique oblige, les exigences des recruteurs ne se limitent plus seulement aux compétences technologiques des candidats. En 2009, les informaticiens doivent parler le langage des affaires.

La situation de l’emploi en technologies de l’information (TI) n’est plus aussi rose qu’elle l’a déjà été. La crise financière internationale a déjà provoqué des bouleversements dans les entreprises québécoises.

Lire la suite de cet article »

Quand Excel se trompe…

Le tableur Excel 2007 ne donne pas toujours le bon résultat des multiplications.

Les opérations censées donner un résultat compris entre 65 535 et 65 536 affichent un curieux 100 000, sur le logiciel de Microsoft.

Lire la suite de cet article »

L’Auberge de la Minganie… un coin du bout du monde

Quelques cabanons de bois posés au bord du golfe du Saint-Laurent donnent à l’auberge de la Minganie un air de bout du monde.

Face à l’archipel de Mingan, ce repaire isolé à 18 kilomètres de Havre-Saint-Pierre n’accueille que les passionnés de solitude… à près de 12 heures de route depuis la ville de Québec.

Lire la suite de cet article »