Démarrer une entreprise mirage en dix leçons

Éric Weynant, un homme d’affaires qui a étudié les sciences physiques, a convaincu plus d’une centaine de particuliers, plutôt fortunés, d’investir dans PhasOptx (prononcez PhazOptics), la prétendue entreprise de haute technologie qu’il dirige.

D’après les documents que nous avons obtenus, ce sont 50 millions de dollars qui avaient déjà été récoltés à la fin de l’année 2008, auprès de 150 investisseurs.

Les actions de l’entreprise ont été vendues de manière illicite, croit l’Autorité des marchés financiers, qui poursuit l’entrepreneur devant la Cour du Québec pour placements illégaux.

Cette violation de la réglementation, ajoutée à « des pratiques d’affaires douteuses et non éthiques, ainsi qu’à des indicateurs clairs d’un manque de transparence, et d’une intention de flouer les investisseurs », témoigne que les investisseurs sollicités ont affaire à un stratagème frauduleux, affirme Messaoud Abda, expert en criminalité financière et responsable du programme de Criminalité économique de la FEP de l’Université de Montréal.

« Cependant, seul un tribunal peut conclure à une fraude », précise ce spécialiste reconnu de la lutte contre la fraude financière.

La suite sur le site de Conseiller.ca

Partagez avec votre réseau!

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)