Espaces

Le prix des paysages

Peut-on donner une valeur financière à un paysage, à un site naturel ou encore à l’activité des abeilles? Loin d’être farfelue, cette question mobilise des chercheurs du monde entier, qui tentent d’évaluer la contribution de la nature au bien-être humain… en dollars. Pour un dirigeant qui veut prendre des décisions éclairées, c’est important de connaître […]


L’Himalaya en toute sérénité

En juillet dernier, Louis Rousseau et ses compagnons autrichiens ont ouvert une nouvelle voie en style alpin sur le Nanga Parbat pour parvenir au sommet du neuvième plus haut sommet du monde (8125 mètres).
Cet agent en santé publique a également tenté deux fois l’ascension du K2, sans succès. Il serait devenu le premier Québécois à atteindre ce sommet mythique.

Comment vous êtes-vous retrouvé sur les sommets de l’Himalaya?
J’ai sauté une étape… non, disons plusieurs étapes! J’avais commencé à m’intéresser à la montagne, à donner des cours, à développer un réseau d’amis passionnés, puis à voyager pour découvrir de nouveaux horizons. Cela m’a amené à parcourir les Andes et l’Alaska. Puis, j’ai écrit directement à Gerfried Goschl, le chef d’une expédition autrichienne qui se préparait à aller au Broad Peak et au K2, pour fêter les 50 ans de la première ascension autrichienne du Broad Peak.


Un « geek » au milieu des loups

Armé d’un ordinateur et d’une connexion à Internet, Mickaël Brangeon s’est lancé à la poursuite d’un vieux rêve : vivre au milieu des loups. C’est la deuxième fois qu’il s’aventure de la sorte pour passer trois ans sur le territoire de la Baie-James. Il y sera… jusqu’à l’été 2011.

Qu’est-ce qu’un Français comme vous fait en pleine forêt de la Baie-James?
Je veux vivre auprès des loups et au milieu de la nature sauvage. C’est un rêve que j’ai depuis l’âge de 14 ans. Je ne veux pas suivre les loups pour ne pas les déranger, mais j’explore leur territoire en attendant qu’ils viennent voir qui je suis. Ils s’approchent lorsqu’on passe plusieurs semaines sur leur domaine.


L’Auberge de la Minganie… un coin du bout du monde

Quelques cabanons de bois posés au bord du golfe du Saint-Laurent donnent à l’auberge de la Minganie un air de bout du monde.


3 questions à Michel Fournier, parachutiste stratosphérique

À la fin du mois de mai, le parachutiste français Michel Fournier sautera d’une hauteur de 40 kilomètres d’altitude!

Si tout se passe comme prévu au-dessus de North Battleford (en Saskatchewan), il deviendra le premier homme à franchir le mur du son sans moteur.